Prix solidarité 2020 : deux lauréates récompensées et une association mise à l'honneur

4 minute(s) de lecture
Mis à jour le

Chaque année, le Prix Solidarité récompense un roman et une bande dessinée français qui aborde le thème de la solidarité, l'entraide et la générosité. Cette année, et pour la troisième année consécutive, un événement s'est organisé pour primer les deux lauréats. Ainsi, ont été mis à l'honneur, Laetitia Colombani, pour son roman Les Victorieuses et Nadia Nakhlé, pour sa bande dessinée Les Oiseaux ne se retournent pas.

Les Victorieuses (Grasset) de Laëtitia COLOMBANI conjugue les trajectoires de deux femmes qui vouent leur vie au plus démunis. Solène, avocate en burn out, devient écrivain public au Palais de la femme, une institution fondée à Paris en 1926 par Blanche Peyron, cheffe de l'Armée du Salut en France. 

Les Oiseaux ne se retournent pas de Nadia NAKHLE est un récit traversé par une question : Que se passe-t-il dans la tête d'un enfant qui échappe à la guerre ? Un jour, la décision a été prise : Amel, orpheline de 12 ans, partira. Il n'est pas ici question de choix : son pays est en guerre. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu. À la frontière, Amel perd la famille chargée de l'accompagner et se retrouve seule. Sur sa route, elle rencontre Bacem, un déserteur et joueur de oud. Ensemble, l'enfant et le soldat apprennent à se reconstruire. 

Replay du Prix Solidarité 2020

Le 16 novembre 2020 en partenariat avec l'OBS.

Durée de visionnage : 49:13

« Association lire et faire lire » primée

 

Chaque année, le Prix Solidarité récompense également une association pour son action solidaire. Pour la deuxième année consécutive, il a été décerné à Lire et faire lire, une association fondée par Alexandre Jardin et dont le programme est mis en œuvre par la Ligue de l'enseignement et l'UNAF (Union Nationale des Associations familiales).