Harmonie Mutuelle reçoit l'agrément de Service Civique

Harmonie Mutuelle a reçu, le 11 décembre, l'agrément de Service Civique. Cet agrément lui permet d'engager de jeunes volontaires pour réduire la fracture numérique. Un engagement fort pour la mutuelle mais aussi pour ces jeunes.

Le 11 décembre 2017, Yannick Blanc, Haut-commissaire à l'engagement civique, président de l'Agence du Service Civique a officiellement remis l'agrément de service civique à Stéphane Junique, président d'Harmonie Mutuelle. Cet agrément va permettre à Harmonie Mutuelle de mettre en place des ateliers d'accompagnement à la découverte des nouvelles technologies sur certains sites administratifs et agences.

60 volontaires pour lutter contre la fracture numérique

Gratuits et ouverts à tous, animés par 60 volontaires "digital natives" (âgés de 16 et 25 ans), ces ateliers ont pour objectif de favoriser le lien social et l'accès aux démarches en ligne.
Ils permettront aux participants :
• d'acquérir un bagage numérique minimum (réseaux sociaux, messagerie)
• d'apprendre à utiliser les services en ligne (santé, emploi…)
Un accompagnement individuel pourra également être proposé.

Des jeunes au service de l'intérêt général

Harmonie Mutuelle permet aux jeunes qui souhaitent s'impliquer dans des actions concrètes pour la solidarité et l'économie sociale et solidaire, de s'engager pendant 8 mois dans la lutte contre la fracture numérique partout en France.
Harmonie Mutuelle espère ainsi susciter des vocations en faisant découvrir à ces jeunes les valeurs mutualistes que sont la solidarité, la liberté et la démocratie.

Harmonie Mutuelle au service de l'intérêt général

Harmonie Mutuelle agit chaque jour pour l'intérêt général autour de questions qui font sens auprès des jeunes comme la santé, la prévention ou encore l'accompagnement des parcours personnels. Sujets pour lesquels Harmonie Mutuelle s'engage au quotidien et montre qu'elle est une structure d'utilité sociale, engagée, humaine et responsable.

Harmonie Mutuelle agit chaque jour pour l'intérêt général autour des questions de santé, de prévention, d'accompagnement des parcours personnels. Ces sujets parlent aux jeunes. Nous voulons les mettre en capacité d'être acteurs de notre mutuelle. Ces 60 volontaires sont pour nous un engagement fort. C'est un signe de confiance envers la jeunesse dont nous savons qu'elle est très demandeuse de s'engager dans des actions concrètes pour la solidarité. Le mouvement mutualiste offre de multiples façons de s'engager : je fais le pari que certains jeunes en service civique chez nous y trouveront une vocation au long cours.
Stéphane Junique, Président d'Harmonie Mutuelle.

De toutes les formes d'engagement, il y en a une qui est particulière. C'est l'engagement au service de l'intérêt général. C'est ce qui nous permet de nous sentir utile et acteur de notre société. C'est le rôle de l'Agence du Service Civique d'encourager les projets qui permettent de tisser du lien social en les associant à la jeunesse en quête de sens.
L'ensemble des acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire, dont les activités sont fondées sur des valeurs de solidarité et d'utilité sociale, jouent un rôle central dans la vie quotidienne des Français ; nous nous réjouissons, à l'Agence du Service Civique, de l'obtention par Harmonie Mutuelle de ce nouvel agrément qui va permettre à une soixantaine de jeunes de s'engager en Service Civique pour lutter contre la fracture numérique et de découvrir les valeurs mutualistes.
Yannick Blanc, Haut-commissaire à l'engagement civique, Président de l'Agence du Service Civique.