Aidants familiaux : se permettre un répit

Vous aidez un proche dépendant et vous n'arrivez plus à faire face à la charge quotidienne que cela représente ? Vous cherchez de l'aide, une solution de répit pour vous ressourcer ? Quelques pistes pour s'autoriser une pause.

3,5 millions de personnes en France assument la fonction d'aidant familial. Tous soutiennent un proche en perte d'autonomie physique ou psychique, et pas nécessairement une personne âgée.

Un nombre croissant d'initiatives publiques et privées visent à venir en aide aux aidants. « Avant de demander de l'aide, ils doivent combattre une certaine honte, accepter de dire qu'ils n'y arrivent pas seuls », témoigne Marie-Françoise Debourdeau, psychologue-clinicienne à l'Unafam. Or, il est tout à fait normal d'avoir besoin de souffler de temps en temps, c'est pourquoi des associations et organismes proposent des solutions de répit.

Recourir à une solution d'accueil temporaire

Généralement assuré par des établissements médico-sociaux, ce service de proximité facilite la relation entre l'aidant et l'aidé. En moyenne, on estime que les adultes dépendants qui ont recours à un centre d'accueil temporaire y passent quarante-cinq jours par an.

Le Groupe de réflexion et réseau pour l'accueil temporaire des personnes en situation de handicap (Grath) propose sur son site internet un service de recherche d'un établissement d'accueil temporaire en fonction du lieu d'habitation (près de 15 000 centres référencés).

Changer d'air dans un village de vacances

Les villages de vacances permettent aux aidants et à la personne en perte d'autonomie de se ressourcer ensemble, tout en maintenant la qualité des soins apportés à la personne dépendante. Ces établissements sont généralement spécialisés dans un type de dépendance : handicap moteur, handicap psychique, maladie d'Alzheimer…

Bénéficier d'une aide psychologique

L'aide psychologique permet aux aidants familiaux de partager leur expérience avec des personnes confrontées à la même situation, ou avec des professionnels capables de les guider.

L'Union nationale de familles et amis de personnes malades (Unafam) propose ainsi des services spécifiques.

La téléassistance pour s'absenter l'esprit tranquille

La forme la plus courante de téléassistance permet à une personne en perte d'autonomie de déclencher l'intervention d'un service d'assistance par la simple pression d'un bouton d'appel sur un boîtier qu'elle porte sur elle. Ce système de téléalarme favorise le maintien au domicile de la personne dépendante et soulage l'aidant qui peut s'absenter quelques heures.

De nombreuses municipalités et conseils généraux proposent des aides financières pour l'abonnement à un service de téléassistance. Ces aides peuvent être incluses dans l'allocation personnalisée autonomie (APA), ou dans la Prestation compensation du handicap (PCH) par les conseils généraux.

Des congés sous certaines conditions

  • Le congé de soutien familial : pour aider une personne dépendante, âgée ou handicapée, vous pouvez, sous certaines conditions, suspendre votre activité professionnelle pendant trois mois, sans solde, et renouveler ce congé trois fois au maximum tout au long de votre carrière.
  • Le congé de solidarité familiale : tout salarié peut bénéficier d'un congé de trois mois, renouvelable et sans solde, pour assister un proche dont l'état de santé est grave, sur présentation d'un certificat médical et sous certaines conditions.
  • Le congé de présence parentale : si votre enfant de moins de vingt ans est gravement malade, handicapé ou accidenté, vous pouvez prendre un congé non rémunéré de trois cent dix jours à étaler sur trois ans maximum.

Perte d'autonomie, Harmonie Mutuelle vous aide à y faire face

Harmonie Mutuelle, acteur santé, vous accompagne à chaque étape de votre vie :

  • Des prestations d'assistance pour vous accompagner
  • Un accès aux soins facilité grâce à nos structures
  • Des actions de prévention santé près de chez vous

> Bien vieillir se prépare dès aujourd'hui !

Où trouver de l'aide ?

Les adresses utiles


Les liens utiles

  • www.conseilsauxaidants.org : conseils aux aidants des personnes ayant une maladie d'Alzheimer ou syndrome apparenté : aspects pratiques et techniques.
  • Le guide de l'aidant familial : contacts utiles, fiches pratiques, ce document est une source d'informations utiles au quotidien pour les aidants.