Ensemble contre Alzheimer

Mercredi 21 septembre 2016, à l'occasion de la Journée Mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer, Harmonie Mutuelle s'engage à nouveau aux côtés de La Fondation de l'Avenir. Son président, Stéphane Junique, remet le « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer » qui soutient les travaux de recherche visant à faire reculer la maladie.

Publié le 21/09/2016

Aujourd'hui, 3 millions de Français sont directement ou indirectement touchés par cette maladie, dont plus de 850 000 personnes atteintes. Près de 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année : cela constitue un défi majeur pour le système sanitaire et médico-social et la politique de recherche.

Fortes de leurs valeurs mutualistes, la Fondation de l'Avenir et Harmonie Mutuelle prennent part à la lutte contre la maladie d'Alzheimer et s'associent pour faire avancer la recherche médicale. Depuis 2010, elles remettent le prix « Harmonie Mutuelle Alzheimer » qui récompense et soutient financièrement des équipes innovantes dans leur recherche de solutions originales et appliquées.
Le 21 septembre, le 7e prix « Harmonie Mutuelle Alzheimer » est remis au Dr Benjamin Calvet .

Le lauréat 2016


Dominique LETOURNEAU, Président du directoire de la Fondation de l'Avenir, Dr Benjamin CALVET, lauréat 2016 du prix "Harmonie Mutuelle Alzheimer" et Stéphane JUNIQUE, président d'Harmonie Mutuelle

Le Dr Benjamin Calvet, psychiatre et chercheur en santé mentale au centre hospitalier Esquirol de Limoges (87), est récompensé cette année pour son étude « De l'effet de la technique de stimulation neuronale par tDCS sur les cognitions et la fragilité de personnes souffrant d'une maladie d'Alzheimer »
L'hypothèse du Docteur Benjamin Calvet est la suivante : la stimulation par tDCS pourrait avoir un effet sur les critères de fragilité (sédentarité, perte de poids récente, épuisement ou fatigabilité, baisse de la force musculaire et vitesse de marche lente) liés au risque de chute. Cet effet n'a jamais été exploré avec cette technique. Chez le patient souffrant de troubles neurocognitifs majeurs, son usage pourrait être supérieur ou compléter la stimulation cognitive
Cette étude clinique débutera en janvier 2017 et poursuivra deux objectifs :

  • Evaluer l'intérêt de la technique de stimulation neuronale par tDCS dans le traitement des déclins cognitifs (intellectuels) observés dans la maladie d'Alzheimer ;
  • Evaluer la faisabilité de la mise en œuvre de la stimulation neuronale par tDCS en pratique courante dans cette population.

Les projets soutenus grâce au « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer »

Issu d'une volonté de répondre aux besoins des chercheurs, le partenariat a déjà démontré, par des brevets et des publications, sa capacité à les accompagner au cours de leurs travaux.
Six projets ont déjà été soutenus autour de quatre axes de recherche.

Diagnostiquer plus tôt la maladie

• Projet du Docteur Sylvie Chalon (Inserm/Ufr de Pharmacie de Tours) soutenu en 2010, sur de nouveaux traceurs au service de l'imagerie TEP ;
• Projet du Professeur Caroline Hommet (professeur de Gériatrie à Tours) soutenu en 2013, sur les phénomènes inflammatoires qui se produisent dans la maladie d'Alzheimer pour établir une relation entre l'importance de ces phénomènes et la charge des dépôts amyloïdes.

Mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire

• Projet du Docteur Emmanuel Barbeau (chercheur au CNRS de Toulouse) soutenu en 2014, sur une approche diagnostic par l'évaluation de la mémoire de reconnaissance.

Développer de nouvelles thérapies

• Projet du Professeur Guylène Page (professeur d'université en biologie cellulaire et applications bio thérapeutiques au CHU de Poitiers) soutenu en 2011, sur les défenses naturelles du système nerveux central ;
• Projet du Professeur Denys Fontaine (neurochirurgien au CHU de Nice) soutenu en 2015, sur la stimulation cérébrale profonde (SCP) pour améliorer les performances mnésiques ou ralentir le déclin cognitif des patients atteints de démence.

Approfondir la connaissance de la maladie

• Projet du Docteur Aurélie Mouton (chercheur à l'Inserm de Créteil) soutenu en 2012 sur les sources du comportement agressif dans la maladie d'Alzheimer.

Le lauréat du prix « Harmonie Mutuelle Alzheimer » sera dévoilé le 21 septembre. 

Faites un don

Les dons collectés sont entièrement reversés aux équipes de chercheurs travaillant sur la maladie d'Alzheimer.
Au travers de sa campagne de communication, Harmonie Mutuelle encourage les Français à se rendre sur www.stop-alzheimer.org. Un site conçu pour recueillir des dons et s'informer sur la maladie.

Une campagne de sensibilisation de l'opinion publique

Du 18 au 21 septembre, Harmonie Mutuelle dédie sa campagne media et ses sponsorings TV à la cause.
Ainsi, Harmonie Mutuelle et La Fondation de l'Avenir sont parrains des émissions « Vivement dimanche prochain », « Aventure de médecine », « Le Mag de la santé », « Allô docteur », « Enquête de santé », « La chronique de la santé ».

Diffusée sur France 2 et France 3, la campagne « De la mémoire au silence », met en scène les valeurs de mémoire et de transmission.
Le film rappelle que si certains silences permettent d'entretenir la mémoire - notamment lors des minutes de silences - avec la maladie d'Alzheimer, le silence est synonyme de perte de mémoire.
En mettant l'accent sur la perte de mémoire, l'un des premiers symptômes de cette maladie neurodégénérative, la campagne souligne l'importance de la recherche médicale pour faire reculer la maladie.

La campagne s'invite également sur le web, pour répondre aux enjeux de sensibilisation et rendre visible le spot vidéo par le plus d'internautes possibles. Le spot relayé sur YouTube, diffusé sur des sites à forte notoriété. L'objectif de visibilité est fixé à plus de 3 millions de vidéos vues.
Retrouvez toute l'actualité du prix « Harmonie Mutuelle Alzheimer » autour de hashtag #StopAlzheimer.

Plus d'informations…

… Consultez notre dossier sur la maladie d'Alzheimer www.harmonie-mutuelle.fr/alzheimer