Les trois régimes de l'assurance maladie

L'assurance maladie comporte trois principaux régimes : le régime général, le régime agricole et le régime social des indépendants. S'y ajoutent par ailleurs un certain nombre de régimes spécifiques.

Le régime général

Le régime général est le plus courant : il couvre quatre personnes sur cinq.
Il est géré par la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts).
Par exception - et pour des raisons historiques -, les salariés travaillant dans des entreprises implantées en Moselle, dans le Bas-Rhin ou le Haut-Rhin ou d'entreprises y ayant leur siège social, ainsi que les frontaliers de ces départements, bénéficient d'un régime général spécifique dit régime local Alsace-Moselle
  

Le régime agricole

Ce régime concerne les exploitants agricoles et les salariés agricoles. Il est géré par la caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (MSA).
 

Le RSI

Le régime social des indépendants (RSI) prend en charge les assurés exerçant les professions d'artisans, commerçants, industriels et professions libérales. Il est géré par la caisse nationale du RSI.
 

Les régimes particuliers et spéciaux

Le système comprend également de nombreux autres régimes dits « particuliers » ou « spéciaux ». Ils fonctionnent de façon totalement ou partiellement indépendante du régime général et concernent des assurés tels que les fonctionnaires, les personnels de la SNCF, de la RATP, d'EDF, GDF, de l'Assemblée nationale, etc.