3 raisons pour souscrire une assurance vie sans attendre

L'assurance vie reste d'année en année le placement préféré des français, celui qui les encourage à épargner tout en les rassurant par sa souplesse et son attractivité fiscale. Vous n'avez pas encore de contrat d'assurance vie ? Voici nos 3 raisons pour vous lancer sans plus attendre !

Raison 1 : Pour bénéficier d'une fiscalité intéressante

Lorsque l'assuré décède, un capital ou une rente est versée au bénéficiaire. Ces sommes sont considérées comme hors-succession et ne sont donc pas soumis aux droits de succession – dans la limite toutefois de certains plafonds.
 
  • Pour les cotisations versées avant les 70 ans de l'assuré : les contrats inférieurs à 152 500 euros sont exonérés de droits de succession. Les sommes au-delà de ce plafond sont taxées à hauteur de 20 % entre 152 501 euros et 700 000 euros puis à hauteur de 31,25 % pour la part comprise à partir de 700 001 euros.
  • Pour les cotisations versées après les 70 ans de l'assuré : les contrats inférieurs à 30 500 euros sont exonérés de droits de succession. Les sommes au-delà de ce montant sont taxées à hauteur variable en fonction du degré de parenté avec le bénéficiaire. Les intérêts capitalisés ne sont pas imposables.
 

Raison 2 : Pour épargner à votre rythme

Contrairement à d'autres produits d'épargne, un contrat d'assurance vie peut être alimenté à votre rythme : en une fois, par le versement d'un capital à l'ouverture, que vous laissez ensuite « travailler », ou en plusieurs fois, par le biais de versements libres ou programmés – vous pouvez choisir l'intervalle et le montant.
 
Vous pouvez aussi suspendre un temps les versements réguliers puis les reprendre plus tard, en fonction de votre situation financière.
 
L'assurance vie est donc un produit d'épargne accessible au plus grand nombre et qui vous permet de constituer un capital au fil des années.
 

Raison 3 : Pour choisir le bénéficiaire de votre choix

Lorsque vous souscrivez un contrat d'assurance vie, vous désignez un ou plusieurs bénéficiaires à qui seront versées à votre décès les sommes capitalisées sur votre contrat.
 
Vous êtes tout à fait libre de choisir qui vous voulez, qu'il s'agisse d'un membre de votre famille comme de quelqu'un n'ayant pas de lien de parenté avec vous ou même une fondation ou une association, à condition qu'elle soit reconnue d'utilité publique.
 
Cerise sur le gâteau, vous pouvez répartir les sommes comme vous le souhaitez entre les bénéficiaires, y compris en avantageant une personne plutôt qu'une autre : si vous désignez deux bénéficiaires, vous pouvez attribuer 50% du capital à l'un et 50% à l'autre, ou 90% à l'un et 10% à l'autre etc.
 

Pour aller plus loin :

Publié le 06/12/2019