Les pensions de retraite

Le montant de la pension de retraite perçue inclut généralement une retraite de base et une retraite complémentaire. Quelques éléments pour vous y retrouver sur le calcul de la retraite.

La retraite de base

C'est la pension de retraite principale, soumise à l'obligation de cotiser pendant sa période d'activité. Elle est la même pour tous, sauf pour les professions libérales.




3 facteurs de calcul de la retraite de base

Elle dépend :

  • de votre niveau de salaire (moyenne des 25 meilleures années dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale - 38 616€ en 2016)
  • du nombre de trimestres validés, c'est-à-dire pour lesquels vous avez cotisés
  • de votre âge au moment de partir à la retraite.

La retraite à taux plein

Vous percevrez une retraite de base à taux plein (50%) si vous avez atteint l'âge légal de départ à la retraite (62 ans pour les personnes nées après le 1er janvier 1955) et cotisé suffisamment (la durée légale de cotisation est de 41,5 ans soit 166 trimestres).

La retraite complémentaire

La retraite complémentaire fait aussi l'objet de cotisations obligatoires durant les années travaillées. Elle varie selon les niveaux de rémunération et selon les professions. Le taux de cotisation est différent selon les caisses de retraite.

Calculer à base de points sa retraite complémentaire

Le mode de calcul de la retraite complémentaire est basé sur des points : les cotisations versées sont converties en points, qui en fin de carrière sont multipliés par la valeur du point pour donner le montant de la pension de retraite complémentaire.  La valeur du point est propre à chaque caisse de retraite et est réévalué chaque année.

Les régimes et caisses de retraite

Les régimes de retraite diffèrent selon le type d'activité exercée. En plus du régime général, on compte de nombreux régimes spéciaux, relevant d'entreprises ou de professions à statut particulier, tels que le régime des agents de la SNCF ou celui des clercs et employés de notaires. A chaque régime sont rattachées une ou plusieurs caisses de retraite.

Régime de retraite des salariés du privé

Ainsi, les salariés du secteur privé ont pour caisse de retraite de base la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) ; leur caisse de retraite complémentaire est l'Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco), à laquelle s'ajoute l'Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) pour les cadres.

Régime de retraite de la fonction publique

Les agents non titulaires de la fonction publique ont également la CNAV pour caisse de retraite de base, mais leur caisse de retraite complémentaire est l'Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques (Ircantec).

Les fonctionnaires relèvent de la caisse de base des pensions civiles et militaires (pour les fonctionnaires d'Etat) ou de la caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (pour les fonctionnaires territoriaux ou hospitaliers). Leur régime complémentaire est la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP).

Dans tous les cas, ces différents régimes n'offrent pas la possibilité de pouvoir conserver son niveau de vie une fois à la retraite. En moyenne, votre revenu mensuel baisse de 60%.

Se préparer au plus tôt devient nécessaire. Nos conseillers sont à votre disposition pour trouver des solutions.

Contacter un conseiller


Harmonie Mutuelle distribue les produits d'assurance-vie de La France Mutualiste. La France Mutualiste, 44, avenue de Villiers - 75854 PARIS Cedex 17 - Mutuelle nationale de retraite et d'épargne soumise aux dispositions du Livre II du Code de la mutualité. Immatriculée au répertoire Sirene sous le numéro Siren 775 691 132.