La perte d'autonomie, j'y pense

Aujourd'hui, plus d'un million de personnes en France sont dépendantes mais peu de gens en ont anticipé les conséquences, pourtant importantes et surtout très onéreuses. Eclairage sur un sujet qui nous concerne tous.

Etre dépendant, c'est
quoi ?

La perte d'autonomie est le fait d'avoir besoin de l'aide d'une tierce personne pour accomplir les gestes essentiels de la vie quotidienne comme se déplacer, s'habiller, se laver, se nourrir, se déplacer à l'intérieur de son logement.

L'incapacité peut être physique ou intellectuelle, partielle ou totale.

Comment devient-on dépendant ?

Avec l'allongement de la durée de vie, le nombre de personnes dépendantes augmente chaque année. De nombreux facteurs sont responsables :

  • La maladie : Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, maladies osseuses, cancers…
  • L'accident : accidents vasculaires cérébraux (AVC), crises cardiaques, accidents domestiques, chocs, accidents de voiture…

Quelles sont les conséquences d'une perte d'autonomie ?

La personne dépendante ne pouvant plus vivre seule, plusieurs solutions sont envisageables :

  • Hébergement dans la famille : souvent temporaire. Il est souvent délicat de faire cohabiter deux ou trois générations sous le même toit.
  • Maintien à domicile avec des aides extérieures : souhait de la majorité des personnes.
  • Placement en établissement spécialisé : plus difficile à vivre pour la famille et la personne concernée.

Combien coûte la perte d'autonomie ?

Aide-ménagère, auxiliaire de vie, maison de retraite... La dépendance coûte cher. On estime le coût mensuel moyen à 1 800 €* à domicile, et à 2 400 €** en établissement spécialisé.

La perte d'autonomie, combien ça coûte ?

Et comment payer ces dépenses élevées ?

Avec des revenus qui diminuent généralement de 40 % à la retraite, aurez-vous les moyens de régler ces dépenses ? Des solutions existent mais seront-elles suffisantes ?

L'allocation versée par l'État : une solution insuffisante.

L'allocation personnalisée d'autonomie (APA) est versée par l'État uniquement aux 60 ans et plus. Elle varie selon le degré de dépendance et vos ressources. Elle ne couvre qu'une partie des dépenses liées à l'assistante de vie. 41% des dépenses restent en moyenne à la charge de la personne***.

L'APA est versée par l'État uniquement aux 60 ans et plus

Les aides au logement : une solution partielle

Vous pouvez prétendre à d'autres aides pour financer en partie votre hérbergement en établissement spécialisé : l'aide personnalisée au logement (APL) ou l'allocation de logement social (ALS). Mais elles ne sont accordées seulement si votre établissement est conventionné. Aujourd'hui, seuls 50% bénéficient d'une convention relative à l'APL et 38% à l'ALS.

Vos économies : une solution certaine

Vous avez toujours la solution de puiser dans vos économies. Mais une situation de dépendance peut se prolonger et à terme absorber tout votre patrimoine. Vous n'aurez plus de capital à transmettre à vos proches, et en plus vous devrez leur demander de subvenir à vos besoins, une situation toujours délicate.

Vos proches : une solution complexe

Dans le cadre de l'obligation alimentaire imposée par la loi (article 205 du Code Civil) chaque enfant doit prendre en charge tout ce qui est indispensable à la vie courante de ses parents. Mais une personne lourdement dépendante a besoin de 6h30 d'aide quotidienne, ce qui équivaut à l'exercice d'une activité professionnelle à plein temps pour un aidant. Vos proches auront-ils les moyens de cesser leur travail pour s'occuper de vous ? Et vous, assumerez-vous facilement le fait d'être dépendant de vos enfants ?

Avec Edéo, votre autonomie financière préservée

Pour vous prémunir contre ce risque, Harmonie Mutuelle vous propose une solution prévoyance adaptée, Edéo : des aides financières pour faire face aux dépenses importantes et des prestations d'assistance complètes pour vous et vos proches.

Parlez-en avec un de nos conseillers. Il établira avec vous un diagnostic personnalisé pour trouver ensemble la solution la plus adéquate.

Contactez-nous

 

* Source : Ministère de l'économie et des finances. Chiffres 2009 publiés en 2012.
** Source : Selon observatoire de la KPMG de 2012
*** Source : Drees - Compte de la dépendance - Dossier Solidarité et Santé n°50 - février 2014