Harmonie Mutuelle s'engage à vos côtés

Harmonie Mutuelle a développé une offre de Garantie des Accidents de la Vie (GAV) pour couvrir ses assurés face à ce qu'on appelle les « accidents de la vie courante ». Virginie Malnoy, directrice région Centre Ile-de-France et Hauts-de-France chez Harmonie Mutuelle nous dévoile les coulisses de ce choix.

Qu'est-ce que les « accidents de la vie courante » ?

Les accidents de la vie courante correspondent aux accidents survenant au domicile, sur les aires de sports ou de loisirs, à l'école, à l'exception des accidents de la circulation, du travail, des accidents causés par des éléments naturels, des suicides et des agressions.

11 à 12 millions de personnes sont chaque année victime d'un accident domestique, et plus de 21 000 en meurent, ce qui fait des accidents de la vie courante la troisième cause de mortalité en France, derrière les cancers et les maladies cardiovasculaires (1).

Les accidents de la vie courante touchent tous les milieux et toutes les tranches d'âges, mais plus particulièrement les enfants de moins de 15 ans et les personnes de plus de 65 ans.

L'assurance dite « Garantie des Accidents de la Vie » (GAV) sert précisément à vous protéger en vous assurant le versement d'une compensation financière même si le responsable de l'accident est inconnu ou que vous êtes-vous-même responsable.

Souvent méconnue du grand public, la prévoyance est victime de préjugés, elle est le parent pauvre de la couverture du risque en France, or la prévoyance concerne des risques majeurs, susceptibles de plonger les individus dans la pauvreté.

Par ailleurs, la Garantie Accidents de la Vie ne peut être souscrite qu'à titre individuel, or en France le taux d'équipement est extrêmement faible (14 %) notamment si on mesure les risques encourus. Ce faible taux s'explique par la méconnaissance de leur niveau de protection : 2/3 de la population pensent être couverts pour les accidents de la vie (2)

Pourquoi proposer votre propre solution de GAV à vos assurés ?

Le haut niveau de couverture des soins de santé cache une réalité contrastée : les autres risques demeurent souvent sous-estimés. La prévoyance est un champ très mal connu et peu discuté en France. Harmonie Mutuelle souhaite faire acte de pédagogie, il y a véritablement de nombreux messages à faire passer auprès de nos adhérents pour mieux appréhender comment mieux protéger sa famille.

L'enjeu n'est pas de vendre un produit supplémentaire à nos adhérents, l'objectif est de mieux protéger, mieux accompagner nos adhérents face aux aléas de la vie.

Harmonie Mutuelle a aussi mené des enquêtes qualitatives a auprès d'adhérents et de prospects. Le constat est éclairant : la prévoyance en générale (et donc par voie de conséquence la protection des accidents de la vie courante) souffre d'un déficit d'information. L'objectif est donc d'augmenter la protection de ses adhérents et de mieux les accompagner dans les moments de rupture / d'accident. C'est un enjeu de prévoyance dans son sens premier pour la mutuelle. Dans prévoyance il y a « prévoir ». Prévoir c'est anticiper et donc se rassurer. La prévoyance a pour objectif de prémunir des aléas de la vie liés en mettant ses proches et soi-même à l'abri des conséquences financières pour vivre sereinement le moment présent.

Pourquoi avoir choisi d'étendre votre GAV pour couvrir le risque de harcèlement scolaire ?

Effectivement, Harmonie Mutuelle prend une position forte en faisant le choix de dépasser le cadre assurantiel habituellement couvert par la plupart des mutuelles et assureurs puisque la garantie Harmonie Assurance Accident de la vie couvre également les conséquences d'un cyber harcèlement et du harcèlement scolaire.

C'est un vrai enjeu de société puisque le harcèlement à l'école touche plus de 700 000 élèves chaque année (3) et 10 % des élèves considèrent leur école comme un lieu de souffrance (4) !

Dans ses solutions de Garantie Accidents de la Vie (GAV), Harmonie Mutuelle propose des garanties pour couvrir certaines conséquences du harcèlement scolaire :

  • Un accompagnement dans les démarches juridiques pour le harcèlement comprenant une assistance juridique téléphonique, un accompagnement global et une prise en charge des frais.

  • Une aide psychologique par téléphone et conseil pour être orienté vers un professionnel

  • Une aide pour l'école à domicile en cas de phobie scolaire.


Pour aller plus loin :


Sources : 
(1) Santé Magazine
(2) Les cahiers de la prévoyance, PAIR conseil 05/2018
(3) « Harcèlement scolaire, un enfant sur dix est concerné », Le Monde, 09/11/2017.
(4) Les Droits de l'enfant, Fiche thématique, Unicef.

Publié le 26/07/2019