Partir à l'étranger : avez-vous pensé aux VIE et VIA ?

 

Les jeunes en VIE et VIA - en mission de Volontariat International en Entreprise/Administration - sont placés sous la tutelle de l'Ambassade de France. Zoom sur ces statuts parfois méconnus qui permettent à un jeune ayant une qualification professionnelle de partir travailler à l'étranger dans le cadre d'une mission tout en bénéficiant d'un statut protecteur.

Connaissez-vous le VIE ?

Le VIE, ou Volontariat International en Entreprise a pour vocation de permettre à des jeunes âgés de 18 à 28 ans d'exercer -sous conditions - une mission dans une entreprise d'un pays étranger, et cela quel que soit le domaine d'activité.
La mission de VIE peut se faire aussi bien au sein d'une entreprise française, que d'une entreprise étrangère ayant un par partenariat avec une entreprise française ou encore dans un organisme étranger engagé dans une coopération avec la France.

Le Volontariat International en Entreprise s'étale sur une durée de 6 et 24 mois – dont au minimum 200 jours à l'étranger – et peut être renouvelé une fois pour au maximum deux ans.
Une indemnité fixe est versée au jeune volontaire, à laquelle s'ajoute une indemnité supplémentaire selon le pays de mission : par exemple au 1er avril 2018, l'indemnité mensuelle fixe est de 723,99 €, complétée d'une indemnité de 906,60 € en Tunisie et de 4007,88 € en Angola.
Ces deux indemnités sont exonérées de l'impôt sur le revenu et de l'assiette de la CSG-CRDS.

Côté couverture santé, un assureur privé prend le relais de la Sécurité sociale pour couvrir le volontaire pendant toute la durée de la mission.

Bon à savoir :

Pour vous protéger en cas d'accident de la vie courante survenu pendant votre mission de volontariat à l'étranger, mieux vaut souscrire une Garantie des Accidents de la Vie afin de compléter votre couverture santé.

Connaissez-vous le VIA ?

Comme son nom l'indique, le Volontariat International en Administration (VIA) permet d'effectuer une mission pour des services de l'Etat français à l'étranger, par exemple des ambassades ou des services de coopération et d'action culturelle.
Tous les corps de métier peuvent être concernés, qu'il s'agisse d'éducation, d'économie, de médecine, ou encore d'hôtellerie.

Les conditions d'obtention du VIA sont quasi similaire celles du VIE avec en plus des obligations de discrétion, de convenance et de réserve du fait du caractère diplomatique de la mission.
Comme pour le VIE, le Volontariat International en Administration peut se faire sur 6 à 24 mois renouvelable une fois pour au maximum deux ans.

Le volontaire perçoit une rémunération fixe et une indemnité forfaitaire qui bénéficie des mêmes exonérations de CSG-CRDS que pour le VIE.

Enfin, le Volontariat international en administration (VIA) et le Volontariat International en Entreprise (VIE) peuvent se dérouler dans le cadre du service civique.


Pour aller plus loin :

Ces articles pourraient vous intéresser :


Publié le 16/07/2019