Quels réflexes avoir en cas d'accident avec un enfant ?

Un accident est vite arrivé et pour en limiter les conséquences, mieux vaut avoir les bons réflexes pour réagir vite.

Donner l'alerte

En cas d'accident, le premier réflexe à avoir est d'alerter les secours. Pour cela, affichez les numéros d'urgence à un endroit visible par tous – comme sur le frigo par exemple – et faites-les apprendre par vos enfants dès qu'ils sont assez grands. Apprenez-leur également dès que possible à donner leur nom et leur adresse afin qu'ils puissent donner l'alerte de manière efficace en cas de besoin.

Vous pouvez compléter ces numéros en notant celui du centre antipoison de votre région ou le numéro de votre médecin traitant et/ou pédiatre.

34 % des Français se sentent mal informés sur l'attitude à adopter en cas d'accident domestique.

47 % des Français n'ont jamais suivi ni formation ni initiation aux gestes de premiers secours ou de prévention des risques, et parmi eux 70 % pensent qu'ils auraient besoin de suivre une formation aux premiers secours.

Donner les premiers soins

  • Si votre enfant s'est brûlé : la priorité est de refroidir la brûlure.
    Pour cela mettez la partie du corps atteinte sous l'eau froide pendant 15 minutes, par exemple en laissant couler le robinet. Dans la mesure du possible, retirez les vêtements brûlés, sauf s'ils adhèrent à la peau.
    33% des personnes interrogées déclarent ne pas savoir comment bien réagir face à une brûlure.
  • Si votre enfant s'est cogné la tête et a perdu connaissance : la priorité est de mettre l'enfant en position latérale de secours (PLS) en attendant l'arrivée des professionnels.
    Allongez-le sur le côté, bouche ouverte vers le sol, jambe supérieure avec genou au sol et bras du dessus replié avec main glissée entre la joue et le sol. Vérifiez régulièrement sa respiration.
    ! Attention ! Si l'enfant est inconscient et ne respire plus normalement, vous devez sans tarder commencer un massage cardiaque en appuyant sur le sternum, entre les deux seins. Vous devez répéter ce geste 100 fois par minute.
    69 % des personnes interrogées ne pensent pas qu'elles auraient les bons reflexes face à un traumatisme grave comme un traumatisme crânien.
  • Si votre enfant saigne : la priorité est d'arrêter l'hémorragie.
    Pour cela, allongez-le et comprimez la plaie, si possible avec un linge propre, sauf si la plaie contient un corps étranger, comme un bris de verre par exemple. Dans ce cas n'essayez pas de l'extraire vous-même, placez le point de compression plus haut que la plaie pour limiter au mieux la perte de sang en attendant l'arrivée des secours.
    Seulement 52 % des personnes interrogées pensent connaitre les bons gestes face à un saignement important.
  • Si votre enfant se coupe un doigt : la priorité est d'arrêter l'hémorragie et de préserver la partie amputée.
    Appliquez les conseils précédents en comprimant la plaie pour stopper ou ralentir le saignement. Si vous le pouvez, récupérer la partie qui a été sectionnée – une phalange par exemple – placez la dans un sac puis mettez ce sac à l'intérieur d'une poche remplie de glaçon.
    Bon à savoir : le délai optimal pour procéder avec succès à une greffe est de moins de 6 heures.
  • Si votre enfant ingère un produit toxique : l'urgence est d'identifier le produit et la quantité ingérée.
    Ne cherchez surtout pas à faire vomir l'enfant, cela pourrait créer plus de dégâts. Ne le faits pas boire non plus, cela pourrait augmenter le volume de produit toxique.
    Contactez le centre antipoison le plus proche pour lui communiquer les informations recueillies. Les professionnels vous indiqueront alors quoi faire.

Pour aller plus loin :

Ces articles pourraient vous intéresser :


Sources :
Face aux situations d'urgence, comment les Français sont-ils (ou se sentent-ils) préparés ?, Sondage IFOP-Croix-Rouge, novembre 2016.

Publié le 19/07/2019