Comment aménager son logement pour éviter les chutes ?

 

Chaque année, les personnes âgées sont, avec les enfants, les premières victimes d'accidents domestiques. Ils sont le plus souvent victime d'une chute, avec souvent des conséquences graves. Voici nos conseils pour adapter au mieux votre logement.

Adapter votre logement est une nécessité

Vision souvent mauvaise, perte de motricité, voire troubles de l'équilibre, etc. : tous les ans, les personnes âgées sont, avec les enfants, les premières victimes d'accidents domestiques.

La chute constitue plus de 80% des accidents de la vie courante chez les plus de 65 ans et en est la première cause de décès accidentel : en 2012, 8 741 personnes âgées de plus de 65 ans sont décédées suite à une chute.
Un tiers des plus de 65 ans et la moitié des plus de 85 ans font au moins une chute par an, celle-ci ayant lieu au domicile dans 62% des cas.

Pourtant, 90% des français aspirent à rester chez eux le plus longtemps possible et dans les faits 90% des personnes de 75 ans et plus vivent encore à leur domicile.
Adapter son logement est donc un axe essentiel pour que ce maintien à domicile puisse se faire le plus longtemps et dans les meilleures conditions possibles.

Les seniors en sont conscients puisque 9 seniors sur 10 se disent satisfaits de leur logement actuel mais 46% d'entre eux estiment que le logement qu'ils occupent ne sera plus adapté à leurs besoins dans quelques années (4), mais ils ont toutefois du mal à passer à l'acte.

Une forme de déni peut être due au fait qu'il existe un décalage entre les faits et leur perception puisqu'ils se sentent physiquement 6 ans de moins que leur âge réel et même 11 ans de moins intellectuellement : 92% des seniors ne se sentent pas vieux et 58% ne sentent pas seniors (4).

Bon à savoir :

En souscrivant une Garantie des Accidents de la Vie, et selon les options souscrites au contrat, une indemnisation est versée en cas de décès, incapacité permanente, dommage esthétique ou psychologique suite à un accident de la vie courante tel qu'une chute.

Quels travaux d'aménagements de la maison ?

Il existe pourtant des aménagements simples pour rendre votre maison plus facile à vivre au quotidien :

  • La circulation : Facilitez au maximum vos déplacements : n'encombrez pas les espaces de circulation, ne laissez aucun fil électrique trainer par terre et assurez-vous de sécuriser vos escaliers avec des rampes solides sur toute leur longueur.
  • Les équipements : En fonction de vos besoins, de nombreuses solutions existent pour vous faciliter la vie. Vous pouvez par exemple faire installer une douche à l'italienne à la place de votre baignoire, ou opter pour des WC surélevés.
  • L'éclairage : intérieur comme extérieur, il s'agit d'un point clé dans la prévention des accidents de la vie courante et en particulier des chutes.
    Assurez-vous que chaque pièce, chaque couloir, chaque cage d'escalier, etc. soit suffisamment éclairée.
    Dans votre chambre, placez une lampe de chevet sur votre table de nuit ou faites placer un interrupteur, pour pouvoir allumer une lumière depuis votre lit lorsque vous devez vous lever la nuit.
    Côté extérieur, vous pouvez équiper votre perron et certains endroits de votre jardin de lampes à allumages automatiques en cas de mouvements. Cela vous évitera de rentrer chez vous dans la pénombre lorsque la nuit est tombée.

Quelles aides pour financer l'aménagement de votre maison ?

En fonction des travaux d'aménagement dont vous avez besoin, la facture peut vite se révéler salée.
Sachez toutefois qu'il existe différentes aides financières pour vous permettre de les réaliser :

  • Ainsi, en cas de perte d'autonomie et sous conditions de ressources, l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) propose une aide, baptisée « Habiter facile ». Le montant de l'aide pour l'aménagement du logement des personnes âgées est plafonné entre 7 000 à 10 000 euros en fonction de vos ressources.
  • Des aides complémentaires peuvent par ailleurs vous être accordées par d'autres organismes comme votre caisse d'assurance retraite ou le Conseil départemental de votre lieu de résidence.
  • Des aides fiscales, sous forme de crédit d'impôt, peuvent également vous être accordées en regard de certaines dépenses pour installer des équipements pour personnes âgées et/ou handicapées.

Pour aller plus loin :

Ces articles pourraient vous intéresser :


Sources :
Attitude Prevention, Octobre 2018.
Enquête Opinion Way "Dépendance et Maintien à Domicile" pour l'Observatoire de l'Intérêt Général, mars 2012.
Source Anah
Baromètre IFS/Domitys « Qui sont les seniors ? »

 

Publié le 16/07/2019