Soutenons nos associations pour faire vivre le collectif !

8 minute(s) de lecture
Mis à jour le

C’est souvent le premier rendez-vous de la rentrée, le forum des associations qui nous permet de faire le choix de nos activités, de celles de nos enfants, le choix de nos engagements, de nos passions ou de notre envie d’être utile. Derrière chaque stand, se trouvent des femmes et des hommes qui animent la vie sociale et donnent du sens à l’action collective. Tout cela, nous le savons déjà. Tout cela nous semblait normal… jusqu’à ce que la crise sanitaire nous frappe. Alors que la vie reprend, les associations sonnent l’heure de la mobilisation.

A l’heure des bilans, le secteur associatif ne peut que constater les dégâts : plus de la moitié des associations connaissent une baisse des ressources issues des cotisations.

Pour 55% d’entre elles, la relation avec leurs adhérents est devenue, en moins de deux ans, un véritable sujet de préoccupation avec, en toile de fond une inquiétude majeure liée aux nouvelles adhésions.

En moins de deux ans, le secteur associatif a connu une perte de 40 % de ses adhérents ! La crise sanitaire a mis un coup d’arrêt aux relations, pourtant précieuses, que favorise la pratique associative. Mais plus encore, elle a contraint la majorité des Français à se replier sur des activités individuelles ou numériques.

Certes, cette crise a aussi été un levier de créativité pour toutes les structures qui entendaient continuer à répondre aux besoins sanitaires ou sociaux (activités extra-scolaires, solidarité, soutien…). Elles ont pour y parvenir, fait preuve d’une agilité et d’’une inventivité sans précédents. Mais pour la majorité d’entre elles, les deux années écoulées resteront à jamais frappées de cette terrible impossibilité d’agir et de se retrouver.

 

23,5 millions de Français pratiquaient une activité avant la crise


Enfants, étudiants, retraités, actifs… la vie associative nous concerne tous, même si beaucoup d’entre nous ignorons que derrière le cours de guitare de notre fille, les entraînements de foot du fiston ou l’aide apportée à un parent âgé, s’activent des citoyens engagés qui, par conviction, acceptent d’offrir une part de leur temps libre à faire vivre ce lien social.

Au-delà du drame que nous avons vécu, la crise du covid-19 nous a révélé à quel point les associations étaient vitales à la préservation de notre « vivre ensemble » et à la mise en action des solidarités de terrain. Celles qui ont pu continuer à œuvrer, malgré les confinements et les restrictions sanitaires, ont fait la preuve indiscutable de l’utilité globale de leur action.

Aujourd’hui la vie reprend et les associations sont prêtes à recréer ces liens distendus, mais à cette ambition, il va falloir une mobilisation sans précédent, une prise de conscience collective inédite : les services offerts à tous par l’action collective, le lien social généré par ces activités, ce ciment humain qui constitue les nations et qui n’existe que par le « faire ensemble »… tout cela n’est ni évident, ni normal, ni indestructible. 

Notre « vivre ensemble » ne tient que par l’engagement de chacun au service de tous

Harmonie Mutuelle est depuis toujours engagée aux côtés des acteurs associatifs et soutient sur le long terme de nombreuses associations de terrain dans des domaines aussi différents que l’action sociale, solidaire ou sportive (Odyssea, Les rebondisseurs, 60 000 rebonds,  Je t’aide etc.).

Nous savons, pour la vivre au quotidien, l’importance de l’action associative et nous la mesurons d’autant plus que nous en avons collectivement été privés pendant des mois. Nous savons la fragilité de ses acteurs, mais aussi leur détermination, leur utilité désintéressée, leur force collective.

Avec le Mouvement Associatif et le soutien du Ministère des solidarités et de la santé, nous ne pouvons que lancer nous aussi un appel à la mobilisation ; pour les associations ; pour l’engagement ; pour l’action collective sans laquelle rien ne se construit.

Harmonie Mutuelle
soutient le monde associatif