Le Dr Pierre-Yves Jonin lauréat du Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer 2020

En écho à la Journée Mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer, Stéphane Junique, Président d'Harmonie Mutuelle et Dominique Letourneau, Président du directoire de la Fondation de l'Avenir, ont remis le « Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer» au Dr Pierre-Yves Jonin du CHU de Rennes pour son projet ANéRAVIMM sur l'apprentissage néocortical.

Un projet qui démontre l'importance de la mémoire déclarative


Le Dr Pierre-Yves Jonin est psychologue, chercheur en neuropsychologie au CHU de Rennes.
Son projet vise à révéler l'importance de l'apprentissage néocortical rapide dans le vieillissement et les pathologies de la mémoire.

Mémoriser des connaissances ou des événements vécus personnellement fait appel à un type de mémoire appelée mémoire déclarative (comme se rappeler le nom d'une personne, du sens des mots, ou simplement où s'est tenue la dernière conversation avec un ami) qui est par nature associative : mémoriser l'association entre un visage et un nom, un mot et sa signification, etc. Les circuits cérébraux dont dépendent ces apprentissages associatifs sont fortement affectés par la maladie d'Alzheimer, mais aussi fragilisés par le vieillissement cérébral.

Le Dr Jonin a montré que dans certaines conditions, l'apprentissage de nouvelles associations pouvait persister malgré l'atteinte de ces circuits hippocampiques.
Par exemple, lorsque la nouvelle association à mémoriser inclut une information déjà bien connue de la personne, il semble que des circuits sous-hippocampiques pourraient suffire à un apprentissage rapide et efficace.

En utilisant deux techniques d'apprentissage permettant aux personnes d'utiliser ces connaissances préalables, le psychologue a pour but de découvrir quelles circonstances peuvent permettre à des patients atteints de lésions soit dans les régions hippocampiques soit sous-hippocampiques de maintenir une mémoire déclarative suffisante pour limiter leur handicap au quotidien.
Dans le cas de la maladie d'Alzheimer, ces travaux pourront faire naître des outils accessibles et non invasifs pour les malades d'aide au diagnostic avant la perte d'autonomie. Ils permettront également de guider les méthodes thérapeutiques non médicamenteuses, et ainsi de repousser le stade de la dépendance.

Le projet baptisé ANéRAVIMM entre dans l'axe de recherche « Mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire » soutenu par le Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer. Il s'étendra sur 18 mois, sur des sujets sains puis sur des patients.

Harmonie Mutuelle et la Fondation de l'Avenir : un engagement fort et durable

« Parce que ses conséquences sur le malade et ses proches sont lourdes, la maladie d'Alzheimer occupe une place à part. Elle provoque isolement, perte d'autonomie, dépendance ; et malgré la société de la longévité dans laquelle nous vivons, la maladie progresse. Pour mieux la comprendre et y faire face, nous avons besoin de la recherche, et elle a besoin de nous pour avancer. C'est le sens de l'engagement d'Harmonie Mutuelle aux côtés de la Fondation de l'Avenir. » Stéphane Junique, Président d'Harmonie Mutuelle

Harmonie Mutuelle soutient depuis 11 ans les recherches contre la maladie d'Alzheimer, qui touche aujourd'hui plus de 900 000 personnes*.
Avec le contexte du vieillissement de la population, et en particulier de la génération baby-boom, et l'accroissement de l'espérance de vie, les chiffres sont en constante augmentation, ce qui représente un défi sociétal et un véritable challenge pour notre système de santé.

« Depuis 11 ans maintenant, la Fondation de l'Avenir est fière de remettre ce Prix grâce à l'appui sans faille de notre partenaire Harmonie Mutuelle, afin de soutenir la recherche médicale autour de la maladie d'Alzheimer. Ce Prix a permis de récompenser des projets innovants, qui ont pour point commun de toujours vouloir améliorer la connaissance scientifique mais aussi la qualité de vie de celles et ceux qui sont malades et de leurs proches aidants. Cette récompense a également une vocation sociale et sociétale : permettre de sensibiliser le grand public sur les idées reçues concernant cette maladie. Notre partenariat s'inscrit dans la durée et s'étoffe d'année en année grâce à un engagement impactant, et pérenne, montrant le lien fort entre Harmonie Mutuelle et la Fondation de l'Avenir. C'est un exemple concret d'une mise en application des valeurs mutualistes, chères à nos deux entités. » Dominique Letourneau, Président du Directoire de la Fondation de l'Avenir.

Les projets soutenus par Harmonie Mutuelle et la Fondation de l'Avenir se sont concentrés autour de quatre axes de recherche :

  • Diagnostiquer plus tôt la maladie ;
  • Mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire ;
  • Développer de nouvelles thérapies ;
  • Approfondir la connaissance de la maladie.

Les différents projets menés ont permis de soutenir les grandes études menées par les chercheurs sur la maladie et de les aider à voir aboutir leurs recherches. On peut citer par exemple les travaux du Professeur Philippe Amouyel en 2018 sur le diagnostic précoce de la maladie ou encore ceux du Docteur Sylvie Chalon en 2010 sur les nouveaux traceurs au service de l'imagerie TEP.

* Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-neurodegeneratives/

 
Publié le 21/09/2020