Observatoire Entreprise et Santé : enseignements septembre 2015

3 minute(s) de lecture
Mis à jour le

Consciente du rôle à jouer par l'entreprise dans les enjeux de santé, Harmonie Mutuelle et l'institut Viavoice interrogent l'entreprise en tant que lieu et acteur de santé. Nous vous présentons ici les enseignements tirés du recueil de l'opinion des salariés et des dirigeants pour le deuxième semestre 2015. 

Santé en entreprise : nécessaire, sécurisante et obligatoire

L'entreprise est bien un acteur de santé. Pour 80% des salariés et 82% des dirigeants, l'entreprise a un rôle à jouer pour « contribuer à la bonne santé de ses salariés ».

Dirigeants et salariés partagent la même vision de la santé en entreprise. 

Ils la définissent comme :

  • une nécessité (62% des salariés et des dirigeants),
  • une sécurité, c'est-à-dire un investissement pour la bonne marche de l'activité (44% des salariés et 41% des dirigeants)
  • une obligation légale, économique ou éthique (40% des salariés et 36% des dirigeants).

Généralisation de la complémentaire santé : de plus en plus connue et attendue

En vigueur au 1er janvier 2016, la Loi sur la sécurisation de l'emploi bénéficie d'une meilleure visibilité :

  • Pour les salariés : 70% en ont déjà entendu parler (contre 55% en mars dernier)
  • Pour les dirigeants d'entreprises : 93% en ont déjà entendu parler (contre 82% en mars dernier)

L'observatoire montre également que cette loi représente un investissement positif pour la santé

  • pour 57% des salariés,
  • pour 60% des dirigeants.

Un modèle tripartite pour les dispositifs de santé

 

Dirigeants comme salariés sont en attente d'une plus grande implication mutuelle vis-à-vis des dispositifs de santé. Ils privilégient un modèle tripartite de la santé en entreprise combinant l'action :

  • des services de santé représentants la « légitimité » et le « savoir-faire »,
  • de la direction générale devant favoriser l'« impulsion » et l'« écoute »,
  • des salariés eux-mêmes au nom de la « responsabilisation » et pour une plus grande « implication »


Les autres acteurs (RH, représentants du personnel et CHSCT, managers) sont considérés dans ce modèle comme certes utiles mais plus secondaires.

La santé connectée, un outil attractif de prévention

Les dispositifs e-santé font l'objet d'un fort intérêt de la part des salariés et des dirigeants. Les plus plébiscités sont :

  • les outils de mesure et de recommandations des postures de travail pour 75% des salariés et 54% des dirigeants,
  • les outils de mesure du stress en temps réel pour 73% des salariés,
  • les formations à distance sur la santé et les risques professionnels pour 49% des salariés et 36% des dirigeants

Enfin 45% des salariés seraient intéressés par une application de suivi de sa santé au quotidien sur mobile. Un chiffre qui monte à 60% chez les salariés de demain, les 18-24 ans.

Les chiffres à retenir

  • L'entreprise doit  contribuer à la bonne santé des salariés :

82 % des dirigeants
80 % des salariés le pensent

 

  • Une perception similaire entre dirigeants et salariés :

62% estiment que la santé en entreprise est une nécessité

Les actions menées pour la santé en entreprise ont un impact :

  • sur l'ambiance de travail pour

82 % des dirigeants
70 % des salariés

  • sur la productivité pour

76 % des dirigeants
71 % des salariés

Consultez le rapport complet