Observatoire Entreprise et Santé : enseignements 2017

3 minute(s) de lecture
Mis à jour le

Consciente du rôle à jouer par l'entreprise dans les enjeux de santé, Harmonie Mutuelle et l'institut Viavoice interrogent l'entreprise en tant que lieu et acteur de santé. Nous vous présentons ici les enseignements tirés du recueil de l'opinion des salariés et des dirigeants pour l'année 2017.

Une prise de conscience des enjeux de santé dans l'entreprise

 

L'Observatoire Entreprise et Santé Viavoice-Harmonie Mutuelle confirme une prise de conscience des enjeux de santé de plus en plus forte dans l'entreprise avec une progression cette année de 7% et 17 % depuis 2015.

Ainsi, 85% des dirigeants interrogés déclarent que des actions de santé sont menées dans leur entreprise au bénéfice des salariés, un chiffre en hausse de 17 points depuis 2015.

Cette progression s'explique par :

  • L'idée croissante selon laquelle la bonne santé des salariés participe à l'activité économique : 76% des dirigeants pensent que les actions de santé ont un impact sur la situation économique de l'entreprise (+ 8 points depuis 2014) ;
     
  • Le sentiment que les actions de santé et de bien-être à destination des salariés fidélisent les salariés en améliorant l'ambiance de travail pour 82% des dirigeants (+6% depuis 2014) et l'attachement à l'entreprise pour 78% des dirigeants (+7% depuis 2014) ;
  • La santé en entreprise a également progressé grâce à l'Accord National Interprofessionnel. 56% des dirigeants estiment que « l'ANI a  amélioré la prise de conscience des entreprises sur l'importance des enjeux de santé ».

Droit à la déconnexion et burn-out

En parallèle, des enjeux émergents complexes apparaissent dans le monde du travail comme le droit à la déconnexion ou la prévention au risque de burn-out. Les mesures préconisées pour y remédier font débat.

La déconnexion au travail

  • 56% des salariés et 45% des dirigeants pensent qu'il faudrait « interdire totalement » l'envoi d'emails professionnels en dehors des heures de travail,
  • 77% des salariés et 83% des dirigeants privilégient une approche plus souple qui garantirait au salarié le droit de ne pas les consulter.

La France compte environ 2,3 millions de travailleurs indépendants, également préoccupés par les enjeux de santé au travail. Selon l'Observatoire Entreprise et Santé 64% d'entre eux déclarent faire attention à l'impact de leur travail sur leur santé.

Face à cette forte préoccupation, les travailleurs indépendants ne disposent cependant pas des mêmes avantages que les salariés en entreprise :

  • pour 73% d'entre eux, leur statut ne leur permet pas de bénéficier d'une bonne protection sociale
  • pour 66% d'entre eux d'être bien remboursé.

C'est pourquoi, les entrepreneurs et professionnels souhaitent la simplification des cotisations sociales ou encore l'extension du droit aux allocations chômages en cas de cessation d'activité.

  • 90% des travailleurs indépendants déclarent que leur statut leur permet une plus grande autonomie et un plus grand épanouissement au travail.
Consultez le rapport complet