Mon enfant est harcelé à l'école :
que dois-je faire ?

5 minute(s) de lecture
Mis à jour le

Si vous découvrez que votre enfant est victime de harcèlement scolaire, il faut intervenir rapidement pour éviter que la situation ne s'aggrave. Harmonie Mutuelle s’engage dans cette lutte en incluant le « harcèlement scolaire » dans sa Garantie Assurance Vie, et vous guide dans les démarches à suivre.

Les signes qui doivent vous alerter

En grandissant, les enfants se confient moins à leurs parents. Néanmoins, certains comportements peuvent vous permettre de déceler que quelque chose ne va pas :

  • Phobie scolaire : votre enfant traîne les pieds pour aller à l'école alors que jusqu'ici, il s'y rendait avec plaisir. C'est peut-être le signe d'un mal-être profond. La peur de l'école pour cause de harcèlement entraîne parfois certains enfants à simuler la maladie pour rester à la maison. Soyez attentifs à certains symptômes - réels ou inventés -.

  • Isolement : en cas de harcèlement, votre enfant se referme sur lui-même et réduit fortement sa vie sociale.

  • Fatigue : votre enfant reste perpétuellement sur ses gardes à l'école, et cela l'épuise. Soyez vigilant en cas de sautes d'humeur ou de perte d'appétit.

  • Échec scolaire : cette fatigue qui s'installe chez votre enfant a des conséquences sur sa concentration à l'école et donc sur ses résultats scolaires. Un sentiment d'insécurité à l'école peut pousser votre enfant à à sécher les cours.
  • Coups et matériels abîmés : Perte de cahiers, matériels scolaires détériorés, vêtements déchirés, traces de blessures... Si votre enfant se dénonce ou garde le silence lorsque vous lui demandez des explications, il tente peut-être de vous cacher une situation beaucoup plus grave.

4 conseils à suivre si votre enfant est harcelé

N°1 : instaurer un climat de confiance avec votre enfant

Vous avez détecté la situation de harcèlement ou votre enfant s'est confié à vous à ce propos ? Prenez le temps pour recueillir ses émotions. En reconnaissant pleinement sa souffrance, vous ouvrez le dialogue et instaurez une relation de confiance avec lui.

N°2 : alertez

Prenez rendez-vous avec le directeur de l'école de votre enfant afin de lui exposer la situation en détail. Mettez par écrit les différents incidents que votre enfant vous a confié, et conservez les preuves du harcèlement (message d'insulte, vêtement déchiré...) si vous en avez. Vous pouvez également appeler l'un des numéros mis en place : « Non au harcèlement » au 3020 ou « Net écoute » au 0800 200 000.

Si les faits de harcèlement à l'école sont avérés, le référent académique harcèlement est alerté et transmet l'information au chef d'établissement.

N°3 : ne tentez pas de régler le problème par vous-même

Dans la plupart des cas, vous ne ferez qu'empirer la situation et par la suite, votre enfant risquerait de ne plus oser se confier à vous. Si la situation est avérée, l'établissement fera le nécessaire pour que cette situation cesse. Informez-vous régulièrement pour savoir comment évolue la situation. Si vous ne vous sentez pas assez soutenus, n'hésitez pas à vous rapprocher des représentants de parents d'élèves.

N°4 : donnez à votre enfant les clés pour se défendre

Aidez-le à sortir de sa posture de victime, à s'imposer et à dire stop dans la cour d'école. En le sur-protégeant, vous risquez de le rendre plus vulnérable.

 

 picto téléchargement  Téléchargez le guide "Le harcèlement à l'école expliqué aux enfants et aux parents"

Découvrez nos solutions personnalisées

  • Formule GAV famille

     

    Formule GAV étudiant

  • GAV formule adule

     

    Formule GAV Senior

Ces articles pourraient vous intéresser

Voir tous les articles