Tout savoir sur l’assurance décès

4 minute(s) de lecture
Mis à jour le

L’assurance décès vous permet de savoir que vos proches seront à l’abri financièrement au cas où vous viendriez à décéder. Voici ce qu'il faut savoir pour comprendre en quoi l’assurance décès est une couverture indispensable.

Un principe pour deux contrats

 

Le principe de l’assurance décès est unique – le versement d’un capital à vos proches suite à votre décès, pour leur permettre de faire face à moyen ou long terme aux conséquences économiques de votre disparition.

Dans les faits, le contrat peut lui se décliner de deux manières : en assurance décès vie entière ou en assurance décès temporaire.

Harmonie Mutuelle propose de l’assurance décès temporaire. Le contrat souscrit a un début et une fin déterminée à la signature du contrat. Les garanties ne s’activent que si le décès survient pendant la période couverte. Le contrat s’éteint automatiquement à la date prévue.

Quelle différence avec une assurance obsèques ?

L’assurance décès comme l’assurance obsèques sont déclenchées par votre décès, si bien que l’on a souvent tendance à confondre les deux. Leur portée n’est pourtant pas la même :

  • L’assurance décès à visée à moyen voire long terme.

Il s’agit de garantir le versement d’un capital à vos proches, pour les aider à faire face aux conséquences financières de votre décès, en leur permettant de maintenir leur niveau de vie, le temps qu’ils se réorganisent. On conseille généralement un montant équivalent à au moins douze mois de revenus.

  • L’assurance obsèques à visée à court terme.

Il s’agit de couvrir les frais générés par vos funérailles, pour éviter d’ajouter ce poids financier parfois lourd à vos proches endeuillés. 

Dois-je forcément remplir un questionnaire médical ?

A travers le questionnaire médical, l’assureur rassemble un certain nombre d’éléments qui lui permettent d’évaluer votre état de santé, vos habitudes de vie, si vous pratiquez un sport à risque etc. Toutes ces informations lui permettent d’établir votre profil risque et d’accepter ou non votre dossier, puis de vous proposer un montant de cotisation cohérent.
 

Cependant, cette étape n’est pas obligatoire : vous pouvez souscrire certaines assurances décès sans avoir à vous soumettre à un questionnaire de santé, les cotisations étant alors calculées différemment. Ce choix dépend de chaque organisme.


Les formalités médicales sont les suivantes chez Harmonie Mutuelle :

  • moins de 51 ans et moins de 40 000€ de capital : pas de formalités médicales ;

  • plus de 50 ans et moins de 40 000€ de capital : déclaration de bonne santé sinon questionnaire médical ;

  • tous âge, plus de 40 000 € de capital : questionnaire médical.
     

Que se passe-t-il si je ne dis pas tout dans mon questionnaire de santé ?

Cela peut vous sembler anodin sur le moment, mais cela peut avoir des conséquences importantes pour la suite :

  • Si la déclaration inexacte ou l’omission sont le fruit d’une erreur de bonne foi, et que l’assureur s’en aperçoit avant que le décès n’ait lieu, il peut résilier le contrat ou vous appliquer une majoration de prime. S’il s’en aperçoit après le décès, une minoration du capital décès à verser aux bénéficiaires peut être faite à déduction des primes qui auraient dû être payées.

  • Si la déclaration inexacte ou l’omission sont volontaires, le contrat est alors déclaré nul. Ce qui signifie que si l’assureur s’en aperçoit après votre décès, aucun capital ne sera versé à vos proches, et ce même si le point sur lequel vous avez menti n’a rien à voir avec la raison de votre décès.

Mieux vaut donc jouer la carte de la transparence, lire attentivement les questions et ne pas hésiter à vous tourner vers votre médecin traitant si vous avez un doute sur le sens d’une question.
 

Ces articles pourraient vous intéresser