Assurance emprunteur : qu'est-ce que la quotité assurée ? Définition

5 minute(s) de lecture
Mis à jour le

Un prêt immobilier est en général adossé à une assurance emprunteur. La couverture que celle-ci vous apporte dépend du type et des niveaux de garanties souscrits. Si vous êtes co-emprunteur, la question de la répartition des risques sera stratégique : quelle part du capital est garantie ? Par qui ? Pour quelles clause ? C'est ce qu'on appelle la quotité assurée.

Avant d'aller plus loin, prenons un exemple simple : vous et votre conjoint empruntez 100 000 euros. Votre contrat d'assurance de prêt immobilier comprend une garantie décès portée à 50% par vous et à 50% par votre conjoint. Si votre conjoint décède, l'assurance emprunteur couvrira donc 50% du montant de prêt restant à rembourser, tandis que vous continuerez, de votre côté, à rembourser les 50% restants.

Cette répartition peut aussi être déséquilibrée, avec par exemple un co-emprunteur couvert à 70% et l'autre à 30%. Cela peut notamment être judicieux si l'un des co-emprunteurs présente un profil risque particulièrement élevé ou s'il y a de fortes disparités de revenus entre les co-emprunteurs.

Si la quotité assurée globale minimum doit être de 100%, elle peut aussi aller au-delà, avec par exemple une répartition 100/100 : l'assurance emprunteur couvrira alors l'intégralité du montant du crédit en cas de décès de l'un des co-emprunteurs. Cette solution est la plus protectrice mais c'est aussi la plus onéreuse. Elle est souvent exigée par les banques prêteuses.

Comment déterminer une répartition adéquate ?

 

Pour déterminer la répartition adéquate, chacun des co-emprunteurs doit se poser la question suivante : « si mon partenaire disparaît, dans quelle mesure suis-je financièrement capable de couvrir sa part des traites du crédit immobilier ? ».

Il faut alors prendre en compte :

  • Le revenu de chacun ;

  • Sa stabilité professionnelle ;

  • La destination finale du bien immobilier que vous souhaitez acquérir : (résidence principale ou bien à visée locative.).

Si votre situation vous permet de couvrir cette charge supplémentaire sans impacter le niveau de vie de votre foyer, et si la banque l'accepte, alors une quotité minimum est suffisante. Si au contraire cela met en péril l'équilibre du foyer, alors mieux vaut opter pour une couverture maximum de celui qui travaille.

Comment modifier la quotité assurée ?

Un changement de situation vous amène à reconsidérer votre assurance emprunteur et à vouloir en modifier les quotités assurées ?

  • Si vous souhaitez augmenter ces quotités pour l'un ou l'autre des co-emprunteurs, cela devrait être facilement accepté par l'organisme prêteur. Celui-ci réévaluera le montant de vos cotisations en fonction des nouvelles quotités souhaitées et du capital restant dû. Avant de formaliser votre demande, demandez-lui néanmoins de vous fournir une évaluation afin d'éviter toute mauvaise surprise.

  • Il sera en revanche beaucoup plus difficile d'obtenir un accord si vous souhaitez modifier à la baisse vos quotités assurées...  

 

En cas d'augmentation, il faut obtenir l'acceptation des garanties car le capital assuré augmente. Une nouvelle sélection médicale peut être réalisée si des paliers de capital assuré sont passés avec la nouvelle quotité, ou que le délai , eu égard à la date de souscription initiale est important.

Pour vous aider, Harmonie Mutuelle vous propose un accompagnement total dans toutes vos démarches.

Contacter un conseiller expert

Ces articles pourraient vous intéresser

Voir tous les articles